African Queen: Black or White, la nlle polémique dans le milieu de la mode

Vous en avez peut être entendu parlé, le magazine de mode Numéro nourrit la polémique en ce moment avec son édition de mars et un éditorial photos  intitulé “African Queen” (clichés du photographe Sebastian Kim).

En outre, si les pièces portées par le model semblent prendre leur inspiration dans différentes cultures (personnellement, je vois à la fois des origines africaines, asiatiques mais aussi plus occidentales), on ne peut ignorer les consonances particulièrement africaines (“African Queen” rappelons nous) que revêt le style des photos: la coiffe traditionnelle, les bijoux oversize…. et le mannequin caucasien maquillé pour l’occasion en Black!

La série photos "African Queen", parue dans le magazine Numero du mois de mars.

Car c’est bien d’ici que partent les discussions! Ondria Hardin, jeune model américaine de 16ans, blonde aux yeux clairs a été tout simplement maquillée (déguisée?) en femme noire pour le photoshoot.

Alors une question brûle toutes les lèvres: “Pourquoi ne pas avoir utilisé une mannequin noir?”.

Certains diront que le continent est composé également de “l’Afrique blanche”, et donc qu’un éditorial intitulé “African queen” aurait bien pu employer une femme blanche. Mais à ce moment là, pourquoi donc maquiller de la tête au pied cette femme blanche pour lui donner un teint  foncé? Pensez vous que ces Africaines blanches se reconnaissent en elle?

Là réside donc l’incompréhension. Quel était le fond de l’article, était-ce pour montrer la mixité des peuples africains grâce au contraste qu’évoque le model?

La série photos "African Queen", parue dans le magazine Numero du mois de mars.

Alors que l’on attend des explications concrètes, du côté du magazine de simples excuses sont fournies, et Sebastian Kim (le photographe) s’est également exprimé:

« J’aimerais m’excuser pour le malentendu qui entoure mes récentes photos pour Numero France. Je n’ai jamais eu l’intention de faire le portrait d’une femme noire dans cette histoire. Notre idée et notre concept pour ce shooting mode étaient basés sur des femmes des années 60 comme Talitha Getty, Verushka et Marissa Berenson, en s’inspirant du Moyen-Orient et du Maroc pour la mode. Nous ne voulions pas faire le portrait d’une femme africaine en peignant sa peau en noire. Nous voulions un peau bronzée et dorée mise en valeur comme un élément esthétique. […] Je crois que le titre malheureux « African Queen » (dont je n’étais pas au courant avant la publication) a beaucoup nourri les fausses idées des gens au sujet de ces images ».

Alors que penser de cette nouvelle affaire? 

En tout cas une chose est sûre, cette publication a été particulièrement maladroite, et la polémique continue d’enfler. Les magazines ont relayé entre eux l’information, faisant ressortir encore une fois la difficulté pour les mannequins noirs de s’imposer au même titre que les mannequins blancs dans l’industrie. Jezebel indique même des chiffres: plus de 82% des models à la New York Fashion Week était de type caucasien, contre 9% d’Asiatiques, et 4% de Noirs.

En ce début d’année 2013 où les experts de la mode font la promotion des “nouveaux models exotiques” ou encore “métissés” (et si je puis me permettre, l’article de ElleQuebec ne faisait pas réellement état du métissage auquel je pense), il a apparaît pourtant que le milieu reste très fermé, voire replié sur ses teints diaphanes. 

Bien sûr nous ne somme pas à la première polémique du genre, et certainement pas à la dernière.

Sources: Puretrend

La série photos "African Queen", parue dans le magazine Numero du mois de mars.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s